#32 Jérome Samson – Anticipation en class40, JOD35 et Lagoon 40 👍

#32 Jérome Samson – Anticipation en class40, JOD35 et Lagoon 40 👍

3 novembre 2022 1 Par etienne

En règle générale, la recherche d’invité me prend un certain temps et puis,  des fois, on est contacté par des auditeurs qui on non seulement le bon goût de nous faire remarquer des bugs sur certaines plateformes et en plus … de nous proposer d’intervenir sur le podcast avec plein d’anecdotes.

Mesdames et messieurs je vous présente Jérôme Samson ! 

Alors aujourd’hui nous avons un super programme avec entre autre :

  • Un retour de route du rhum en classe 40 où on parlera anticipation, gestion d’énergie et atterrissage
  • Des problèmes mécaniques et de VHF sur un cata à voile de location autour de Toulon avec 4 enfants de moins de 5 ans à bord 
  • La perte d’hélice au moment de mouiller en JOD35 à la tombée de la nuit dans une crique à Belle-Ile 
  • Un convoyage de nuit en Class 8 avec gros grain du coté des  Sables d’olonnes

Conseils :

  • Ne pas sous estimer le passage de Gibraltar (surtout en cas de passage de front 😆), Gibraltar n’est pas si large que ça et avec un peu de vent, une mauvaise visibilité, on a vite fait d’avoir une navigation compliquée. Pour finir, attention à l’effet venturi : 30 kn sur les GRIB peuvent donner 45 kn sur place
  • Contacter les sémaphores pour communiquer ses intentions (exemple Tarifa radio) surtout dans des situations (pluie, zone inconnue) : ils veillent sur la trajectoire des bateaux
  • Conserver une carto active pour les atterrissages 
  • Ne pas être trop confiant après 25 jours en mer et sous estimer l’arrivée à terre 🙈
  • Faire tourner le moteur avec un bateau fortement gîté peut abîmer le moteur
  • Avoir une VHF portable avec pile à soit dans un grabbag contenant des éléments dont on est sûr… bref anticiper la panne sur un voilier de loc par exemple 🙃
  • Vérifier les VHF pendant les checks in lors des locations de bateau
  • Anticiper le prob d’après, surtout quand on navigue avec des très jeunes enfants, ça impose une responsabilité supplémentaire
  • Anticiper la météo de départ au mouillage … surtout sans hélice 🙂 mieux vaut ne pas rester au même endroit et rester manœuvrant : partir maintenant 
  • Avoir le bon bateau pour le bon temps
  • Attention à l’accès aux Sables d’olonnes 
  • Un bateau avec une bonne porte de cockpit étanche permet de rassurer le skipper en cas de paquet d’eau qui arrive dans le cockpit 
  • Paramétrez, testez et lisez les modes d’emploi de vos balises PLB AIS 🙏
Jérôme à la barre pendant un bon coup de baston en mini 650
Rentrer dans le vieux port de La Rochelle sous voiles en JOD35 ✅
En pleine réparation du moteur du catamaran à Porquerolles 😁